Le Portrait d'Elodie

Qui es-tu ?

Hello ! Moi c'est Elodie, j'ai 26 ans et je suis chargée d'accueil en entreprise. Je me bats au quotidien contre la drépanocytose (une maladie génétique) et contre mes nœuds ! A part mes bouclettes, j'aime la bonne bouffe et le sport ! (Suer pour manger, telle est ma devise !)

La relation avec tes boucles

La relation avec mes boucles est tumultueuse ! Un jour je les adore et je dorlote chaque petite boucle de ma tête. Puis un autre jour, ils me fatiguent et j'ai envie de faire une Britney Spears 2007 (les raser, pour les plus jeunes qui n'ont pas connu sa phase).

Quand as-tu commencé à assumer tes boucles ?

J'ai arrêté de me lisser les cheveux en juillet 2017. Et j'ai vraiment appris à aimer mes boucles en août 2017 lors de mon voyage à Los Angeles. Au collège/lycée, je ne sortais pas sans avoir bien cramé mes cheveux au lisseur pour qu'ils soient raides comme des baguettes. Puis à la fac j'ai connu les lissages brésiliens et j'en ai fait 3. Je fuyais l'humidité comme la peste. Je paniquais à chaque frisottis. Il m'a fallu du temps pour comprendre que c'était triste de ne pas les assumer. Qu'ils étaient une partie de moi que je devais accepter leur nature avec fierté.

Le produit que tu prendrais sur une île déserte ?

Mon produit chouchou sans hésiter : le Kurl Nectar des Secrets de Loly ! Si j'ai assez de place j'embarque carrément la routine complète qui fait des merveilles sur mes boucles.

Ton Curly Tips : le geste qui fait la différence

Un coup de gel d'aloe vera après mon leave-in pour parfaire le curly de mes boucles sans avoir l'effet lourd et cartonné.

La pire chose qui soit arrivée à tes boucles ?

UNE FRANGE ! J’ai voulu aller chez le coiffeur avant ma photo de classe de 5ème et la pire erreur capillaire de ma vie est arrivée ! Le coiffeur n'avait pas l’habitude de ma texture de cheveux. Il a coupé ma frange sur cheveux mouillé et quand ils ont séché... je vous laisse imaginer le massacre. C’était ridicule.

Merci de mettre nos boucles à l’honneur !